jeudi 31 décembre 2009

Mise en phase des électroniques

Le courant alternatif du secteur qui circule dans les câbles de nos murs depuis le tableau électrique est un courant alternatif à 50Hz (soit 50 A/R par seconde). Il peut être monophasé, biphasé ou triphasé en arrivée depuis votre fournisseur de service électrique.

Le courant monophasé est le plus courant, Il utilise deux conducteurs : la phase et le neutre (généralement relié à la terre au dernier transformateur).

Le courant biphasé est un ancien système de distribution du courant électrique. Il utilise deux des trois phases produites et parfois également un troisième conducteur à la terre .

Le courant triphasé est celui qui est utilisé en production d'électricité industrielle et en principe ne sera pas distribué directement chez le particulier.

Plusieurs techniques existent pour identifier la phase électrique dans nos logements, la plus simple consiste à utiliser un tournevis testeur :


Lorsque l'on touche une phase à l'aide du tournevis, le corps s'éclaire.

Vous pouvez également repérer les fils par leurs couleurs :

  • La phase est toujours véhiculée sur un fil de couleur ni bleu ciel, ni vert/jaune
  • La terre est de couleur vert/jaune
  • Le neutre est bleu ciel
Votre prise est soit de type C :


Si votre prise est de type C, vous n'avez pas de terre, reportez-vous aux commentaires sur la prise de type E ci-après sans tenir compte du fil de terre.

Ou soit de type E si elle possède une connexion vers la terre :


en principe, le câblage mural respecte la connexion selon le schéma suivant :


Le tournevis testeur permet de vérifier cette connexion. Une fois le câble secteur branché, vous pouvez vérifier à nouveau sur quelle prise sort la phase, car les cordons secteurs fabriqués ne sont pas toujours câblés de manière identique. En principe, une fois connecté, la phase peut à nouveau être identifié comme ci-après :


En toute logique votre électronique a été câblée pour recevoir la phase sur cette broche de droite. Cependant certains équipements peuvent ne pas respecter cette "norme".

Influence sur la section audio des appareils


Sans rentrer dans des détails techniques complexes liés à l'électricité des transformateurs, il existe des courants de fuites qui influencent les composants avoisinants. En fonction du fil où la fuite se dirige l'influence sur le son est plus ou moins importante, puisqu'elle perturbe le fonctionnement des composants. En principe l'appareil est pensé pour minimiser l'effet dans un sens de branchement qui est en phase. Ce n'est pas une règle systématique du coup, il peut être intéressant de brancher les éléments et d'écouter tout simplement la différence.
 Cependant, à l'oreille un appareil en phase sonne plus juste :
  • plus ouvert en matière de scène sonore, 
  • les basses plus assises et moins brouillées,
  • le médium et l'aigu sont moins agressifs sur les attaques

Entrainez-vous à reconnaitre le bon sens à l'oreille, avec un peu d'exercice, cela s'apprend facilement.

Les différents logiciels pour compresser la musique

Une question souvent posée est quelle est la meilleure manière pour numériser sa bibliothèque de CD ?

Il existe plusieurs logiciels à cet effet. Tous effectuent ce travail plus ou moins bien selon que le CD est en bon ou mauvais état. Pour prévenir des erreurs de lectures lors de la sauvegarde des plages sur le disque dur de l'ordinateur, certains logiciels utilisent des systèmes de correction d'erreur basée sur la relecture à plus basse ou haute vitesse. Du fait que les relectures ne sont pas toujours possibles ou potentiellement incorrectes, certains utilisent un contrôle complémentaire : Un calcul est effectué basé sur ne numéro unique de CD et des données extraites. L'algorithme proposé par AccurateRip va permettre de détecter et prendre les mesures correctives concernant les erreurs de lectures.

Je vous propose la liste suivante :

Exact Audio Copy : EAC est un logiciel gratuit qui permet de créer des images WAV des fichiers musicaux et uniquement de compresser sans perte les fichiers au format FLAC ou MP3. EAC ne récupère que des informations rudimentaires sur le disque et ne gère pas les pochettes.

iTunes : Apple iTunes est le logiciel privilégié pour créer des images de disques au format AAC ou ALAC. Il subsiste tout de même des doutes de la part de certains utilisateurs sur le fait que la technologie de numérisation de iTunes soit aussi efficace pour ce qui est de la conservation des informations identiques à l'original notamment lorsque des erreurs sont détectées.

dbPowerAmp : Programme commercial, dbPowerAmp propose une interface conviviale avec un grand nombre de fonctions, y compris la numérisation sécurisée AccurateRip à de nombreux formats tels que AAC, ALAC, FLAC, MP3. dbPowerAmp gère les tags étendus et également directement les pochettes lors des numérisations.

Une fois le fichier compressé, reste la difficile étape de le faire reconnaitre par un logiciel de lecture de musique sur l'ordinateur. Pour ce qui est d'Apple, la mécanique est simple puisque le format est propriétaire à tous les périphériques Apple Macintosh, Ipod et autres Iphones.

Lorsque l'on souhaite utiliser un format de fichier libre tel que FLAC, l'exercice est plus compliqué. Incompatible avec iTunes et également avec le lecteur multimédia Microsoft, pour lire les fichiers musicaux et profiter des pochettes il n'existe pas beaucoup de solutions fiables supportant la reproduction "bit perfect", la télécommande et la reconnaissance des pochettes/textes.

Comment lire les fichiers FLAC avec Widows Media Player :

En premier lieu il faut installer un filtre DirectShow prenant en charge le format : ici en 32 bits ici en 64 bits
Reportez-vous au tutoriel pour l'installation pas à pas

Maintenant il faut installer un second logiciel pour permettre aux tags FLAC d'être reconnu par Windows Media Player. Le logiciel se trouve ici.

Si vous avez bien effectué toutes ces étapes sans erreur, à l'ouverture de Windows Media Player, la sélection d'un fichier en FLAC dans la bibliothèque devrait afficher les fichiers avec les informations associées, comme l'exemple suivant :



Malheureusement Windows Media Player ne permet pas de désactiver l'ensemble des dispositifs de filtrages et d'attaquer le pilote de carte directement. Il reste donc un lecteur souvent peu privilégié de l'audiophile mais un bon système d'appoint générique.

De plus le format FLAC n'est pas reconnu par le système d'exploitation Windows et on ne pas profiter du système d'affichage intégré qui affiche le contenu des tags comme sur Windows Vista ou Seven:



Voilà encore un argument qui en milite pas en faveur de son utilisation ...

Prise en charge native de FLAC

Il existe tout de même des logiciels prenant en charge la lecture native des fichiers FLAC et capable d'adresser le pilote de carte directement sans passer par les étapes destructives d'informations de filtrage et d'égalisation.

Citons par ordre alphabétique quelques lecteurs gratuits qui méritent de s'y pencher :
- foobar
- iTunes - jriver media center
- KMPlayer
- songbird

- winamp
- windows media player (intégré à Windows)



Parmi ces logiciels on peut citer Foobar2000, le plus populaire des lecteurs, mais aussi le plus rudimentaire et complexe à mettre en œuvre pour obtenir une ergonomie respectable.
Foobar est un assemblage d'éléments libres de droit développés par la communauté Internet et naturellement aucun support centralisé n'est offert. Foobar n'offre pas commande à distance réseau simple de base.
Un système en Ajax permet de le commander à distance par des commandes http qui se révèlent très lentes et peu ergonomique sur les grandes bibliothèques. On peut également envoyer des touches à distance... Cela tient plus de l'age de pierre que de la technologie qu'on est en droit d'attendre.
Quelques projets de serveur UPNP/DLNA sont également disponibles mais sans grand support et puissance de traitement. Foobar2000 est le logiciel à privilégier si votre habilité informatique vous permet de programmer des scripts et customiser les configurations de nombreux menus.
Le support des pochettes est assez bien intégré, mais le media flow ne fonctionne pas correctement tout le temps, il est très lent et mange énormément de mémoire. Les affichages par listes avec les pochettes ne fonctionnent pas toujours correctement, il est nécessaire de détruire la bibliothèque et la reconstruire régulièrement.

Je n'ai pour le moment pas d'autres conseils de lecteurs FLAC à donner du fait que les autres logiciels que j'ai essayé ne m'ont pas donné non plus satisfaction pour des raisons d'ergonomie ou de support des TAGS correctement.

Tenté par une lecture FLAC vous pourrez retrouver l'avis de nombreux utilisateurs sur plusieurs forums Internet.

Comment raffermir les basses sur une enceinte colonne.

Les enceintes colonnes traditionnelles ne donnent souvent pas leur meilleur potentiel en matière de basses et d'extrême basses. Sans aborder le problème complexe de sonorisation et d'insonorisation des salles, lorsque les basses sont trop trainantes, brouillon peu présentes il existe deux solutions complémentaires qui peuvent fonctionner :

Ajout d'un socle :

La transmission des ondes sonores vers le son sont souvent mal évacuées ou réfléchies de manière anarchique si l'on a affaire à un sol dur comme le parquet ou le carrelage. Outre l'astuce qui consiste à positionner un tapis devant la zone d'écoute, il existe une solution complémentaire qui permet d'assoir le son et de rafermir le bas du spectre.

Procurez vous auprès d'un marbrier deux plaques de marbre ou de granit de la taille de la base de vos enceintes. Soyez vigilant car le marbre peut se casser et n'est pas aussi solide que l'on croit. Positionnez vos enceintes à l'aide d'un jeu de pointes directement sur la plaque ou pour éviter de l'abimer ajoutez des contre pointes ou une pièce de 1€ sous la pointe.

Optimisation de l'ensemble :

En application du principe masse-ressort-masse utilisé en acoustique pour absorber les vibrations, il est également possible de placer entre la plaque et le sol une substance absorbante (ressort) entre la plaque (masse) et le sol (masse).

Procurez vous une plaque d'absorbant acoustique pour machine à laver que l'on trouve en grande surface. Il s'agit d'un caoutchouc performant qui absorbe bien les vibrations et évite leur transmission au local par le sol.
Pour une meilleure finition vu la pigmentation colorée, vous pouvez appliquer comme sur mon exemple une couche de peinture noire mat :


A l'écoute on perçoit une présence accrue du bas du spectre avec plus d'assise et de rapidité sur les attaques.
Les accompagnements prennent du corps sans bavure excessive, les instruments à cordes sont correctement détourés tout en conservant la substance de matière caractéristique de l'instrument.

Schéma de principe 
















mercredi 30 décembre 2009

Banc d'essai - La borne Apple Airport Express

La borne Apple existe en plusieurs version.

La première version sortie souffrait de défauts de jeunesse qui semble-t-il ont été adressés dans la nouvelles version.


Outre ses fonctions intégrées de point d'accès (Access Point - AP) et de serveur d'impression via le port USB, il est possible d'accéder à ses fonctions à travers le réseau Wifi et également par un câble Ethernet à 100Mb/s. Il est à noter que le débit supporté par la borne est conforme à la norme (draft) 802.11n  et permettra d'assurer un transfert du flux musical plus facilement si d'autres opérations réseaux sont en cours ou si d'autres réseaux perturbent le signal nominal.

La fonction qui en l'occurrence intéresse le monde audiophile est la fonction de diffusion de musique.

La diffusion de musique utilise une technologie propriétaire d'Apple basée sur Airtunes. Un Ordinateur Mac ou PC exécutant iTunes doit être lancé. L'application iTunes peut lire les fichiers musicaux stockés sur l'ordinateur ou tout partage sur le réseau local (autre ordinateur, NAS). iTunes utilise une seconde application Quicktime d'Apple pour jouer le morceau de musique. Quicktime dispose d'un mécanisme permettant de jouer les morceaux dit "bit perfect" une fois celui-ci configuré :

Ouvrez Quicktime et sélectionnez dans le menu Edition/Préférences/Préférences Quicktime... :


Une fois la fenêtre affichée, sélectionnez la destination de lecture comme la carte son par exemple, puis "Session audio de Windows".

Vérifiez également que les informations sur le fichier de sortie sont bien à 16 bits et 44.1KHz, le système Airtunes n'est pour le moment pas capable de diffuser autre chose que l'échantillonage de type CD.

Pour conserver la chaine de diffusion d'un bout à l'autre en "bit perfect" vous devez veiller à régler tous les périphériques de votre ordinateur à 16 bits et 44KHz. Par défaut certains ordinateurs sont réglés pour la lecture de DVD à 16 bits et 48KHz.

Quelquesoit le format du fichier sonore utilisé (WAV, AAC, ALAC ou MP3), le travail effectué par iTunes via Quicktime consiste à transformer le fichier sonore joué en format compressé sans perte (ALAC - Appel Lossless Audio Codec) afin d'optimiser sa taille de transfert. La couche de communication réseau Airtunes se charge ensuite de diffuser le contenu du fichier sur la borne distante. Il ne s'agit pas d'un transfert de fichier asynchrone au sens informatique mais bien d'une diffusion de flux compressé à distance. Si le débit vient à baisser sur la liaison, il se peut que des coupures de son arrivent. En réseau 802.11n la chose est plutôt rare, par contre sur une liaison à 54Mb/s cela est tout à fait possible du fait de la multiplicités des publications (broadcasts/multicasts) et dialogues entre les systèmes informatiques connectés également sur le réseau sans fil.

L'alimentation de la borne, bien que revue reste rudimentaire et vue la compacité de l'ensemble il en faut pas s'attendre à un dispositif dont l'alimentation soit parfaitement silencieuse au sens audio du terme.

Cela dit le travail réalisé par les ingénieurs d'Apple est tout de même remarquable dans la mesure où la sortie analogique reproduit la musique avec somme toute une bonne fidélité. Elle satisfera sans aucun doute l'amateur de musique à l'écoute sur un système d'entrée de gamme en apportant une restitution au médium légèrement flatteur et un peu crispé sur le medium-aigu. Les extrémités du spectre sonore ne sont pas spécialement soignée, mais à vrai dire pour le style de matériel d'amplification visé il suffit amplement.

Dans cette configuration, deux petites améliorations sont possibles pour tempérer le côté caricatural de la scène et se rapprocher des timbres originaux :
  • L'adjonction d'un cordon d'alimentation moins rudimentaire apporte un peu plus de véracité sur les timbres du médium et tempère donc un peu l'aspect "rentre-dedans". J'ai personnellement opté pour un câble DIY à base de connecteur Shuko, câble Yarbo et connecteur IEC 2 pôles.




  • L'utilisation d'un câble de modulation d'une grande transparence et au caractère calme pour tempérer la mise en avant. J'ai opté pour un câble fait sur mesure à l'aide de connecteurs Furutech FP-126 et de câble  47 Laboratory OTC 4708.



La borne est également utilisable en tant que "drive virtuel". Elle peut à l'aide d'un connecteur miniJack-TOSLink mâle transférer le flux audio reçu sous forme numérique par fibre optique. J'émmet cependant une légère réserve sur la qualité intrinqèque de "drive" de la borne. Sachant que les composants de traitement du signal optique sont souvent fort négligés dans les équipements audio, ceux-ci se concentrent souvent sur les étages de conversion S/PDIF (liaison coaxiale 75 Ohms) et AES/BDU (liaison symétrique 110 Ohms).

Du coup il conviendra je pense de sélectionner un DAC équipé d'une entrée optique soignée si l'on souhaite aller très loin en compagnie de cette borne.



J'ai d'autre part observé qu'il fallait un grand nombre d'heure pour que la borne arrive à un niveau de restitution agréable. Le rodage semble être un passage important et obligatoire tout comme la recherche de la phase située à priori comme ci-après :



En conclusion je pense que c'est un excellent produit qui permet d'aller dans la direction d'une bibliothèque de disques dématérialisés sans grand investissement. Naturellement pour aller chercher une restitution plus fidèle et naturelle il faudra se tourner vers d'autres produits tels que les bornes modifiées proposées aujourd'hui sur le marché ou les équipements audiophiles des constructeurs traditionnels qui commencent à apparaitre.

Bienvenue

Bienvenue sur mon blog audiophile.

Je souhaite faire profiter à la communauté du résultat de mes recherches personnelles en la matière en publiant des articles réguliers sur différents sujets.

Je vous souhaite une bonne lecture !