samedi 1 février 2014

Blue Ray, le futur de l'économie audionumérique ?

il y a une quinzaine de jours Radio France abritait une grande conférence de presse pour promouvoir la qualité du son. Tous les professionnels du métier s’étaient réunis au studio 105 pour annoncer la volonté d’amener un nouvel élan qualitatif au travers du support BD.


Pour le moment cantonné à une communication essentiellement axée sur la qualité d’image, le support Blue Ray a pourtant comme j’ai plu l’expliquer à plusieurs reprises tous les atouts pour séduire. La capacité de stockage permet une utilisation immédiate des formats usuels de musique en haute définition PCM à 96 ou 192 kHz. Sans aucune compression, la lecture offre une alternative intéressante pour passer immédiatement la bibliothèque existante sans encodage supplémentaire sur tout appareil de salon. Pour en savoir plus sur les formats d’encodage et les échantillonnages, reportez-vous à l’article de Haute Fidélité 195 de Février 2014.

Voilà donc une bien bonne nouvelle qui signe la fin du son compressé et malheureux véhiculé par le MP3 depuis une décade. Nous avons noté également la volonté des grands constructeurs à changer la tendance avec par exemple le balladeur F886 de Sony, dont vous pouvez trouver un test ici : http://www.qobuz.com/info/Hi-Fi/Bancs-d-essai/Test-baladeur-Sony-F886-compatible174180 ).

Mais revenons au support. Les exemplaires que j’ai pu tester sont pour le moment étrangement mixés. Ils sont sans aucun doute réalisés d’une manière démonstrative en vue de passer pour mieux définis sur les installations courantes. Pour autant, les exemplaires gravés par mes soins à l’aide de plages haute définition acquise sur les boutiques en ligne, se révèlent parfaitement équilibrées. Vous trouverez d’ailleurs notre analyse détaillée sur le sujet dans le prochain numéro de Prestige Audio & Image.

L'économie numérique va donc tenter d'insuffler un nouvel élan en place pour inciter le consommateur à se sensibiliser sur la qualité du son et ses bénéfices. Gageons que la démarche débouche sur une prise de conscience du grand public sur la chose. Nous espérons également tous que les futures électroniques en bénéficieront pleinement sans seulement juste afficher quelques spécifications techniques tapageuses.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire