vendredi 4 avril 2014

Focal Dimension, la révolution 5.1

Il faut l'avouer, ce n'est pas sur ce terrain précis que j'attendais spécialement Focal !


barre de son Focal


Après une entrée remarquée, avec certes un peu de retard, dans le monde du casque haut de gamme, Focal renouvelle l'innovation en apportant une nouvelle vue sur la barre de son 5.1. Pour l'occasion quelques produits phare sont exposés et les casques accessibles à l'écoute, il n'en fallait pas plus pour tenter votre serviteur ... 



Les casques



Revenons tout de même quelques instants sur les casques audiophiles de la marque. Pour l'occasion Gérard Chrétien déballe son arsenal de nouveaux modèles,


Spirit One S
Spirit One S et Studio. Je prends donc tout naturellement le temps d'écouter ces deux nouveaux modèles. Je garde en mémoire la belle définition du Spirit One pour les avoir découvert avec le kit Qobuz en son temps. J’ai également en mémoire  sa légère aseptisation et légèreté sur le bas-medium pour ne pas dire bas du spectre tout court. Ici, le Spirit One S, nouvelle mouture au look très proche dispense immédiatement une scène sonore mieux étalée et surtout mieux timbrée. Dans le medium ce dernier offre une coloration charnelle bien plus agréable. 



Fort heureusement j’ai toujours quelques clés et plages en haute définition ou ALAC chargées sur mon mobile. A l’aide de l’application Onkyo et du lecteur intégré, j’en profite pour effectuer une écoute rapide de plages en 88.2kHz et 96kHz. Le convertisseur embarqué sur mon lecteur portable a ses limites. Cela dit, il module les attaques de notes avec un beau délié et sans excès de coloration générale. Le bas du spectre a indéniablement gagné en élégance et présence, certes d’une manière plus placide qu'un Dr Beat, mais tout de même.


Il est temps de passer du modèle grand public à celui pour les professionnels. J’enfile donc ensuite le Sutdio profitant de la faible affluence étant arrivé volontairement en tout début de présentation. Là, les choses se mettent bien en place. La scène sonore légèrement floue offerte par le Spirit One S grand public, qui passe d’ailleurs inaperçue à l'oreille inexpérimentée, fait ici place nette à une belle linéarité. Le produit de monitoring est clairement conforme à l’annonce. Belle réussite que ce modèle qui à mon sens compose plus avec la douceur et la rigueur de l'enregistrement. Exit donc la coloration et l'accentuation du registre bas-medium, mais exit également la crispation observée sur les forte ou l'absence de micro-détails projeté ou fortement détourés.

Petit rappel, les Spirit One et Spirit One S en zoom : 

 
vue externe de la finition du modèle Spirit One S

vue externe du modèle Spirit One
et le modèle PRO - Studio

Barre de son 5.1, une expérience hors normes




Après cet agréable aperçu sur les casques, j'ai le plaisir d'échanger avec Gérard Chrétien, le patron de l'entreprise. L’homme est un passionné, cela se sent ! J'ai donc plaisir à échanger quelques idées et profiter des explications détaillées sur sa dernière réalisation. Pour ceux qui ne le savent pas, il participa en son temps aux revues de presse écrite, notamment à celle de l'Audiophile. Passionné de technologies, on sent son élan créatif s’exprime à plein au travers de son discours. D'ailleurs, son leadership impose le rythme à son staff, qui pour l’occasion, redouble d'énergie pour communiquer l’enthousiasme d’une entreprise innovante à l'assemblée des bloggeurs réunis pour l'occasion.

Revenons au produit. Je laisse à Henri-Pierre Penel d’Hifi-Vidéo le soin de vous détailler les tests d’écoute faits en labo, chose qu’il fait bien mieux que moi dans ce domaine à vrai dire. Je vais me concentre à vous en donner un bon aperçu général et un point de vue d'écoute.
Le produit réunit le meilleur de deux mondes, celui de la technologie home-cinéma, héritée pour l'occasion de la fusion de certaines activités en angleterre avec Naim, mais également d'une technologie de maîtrise du bon son.



L'originalité du système repose sur la mise en oeuvre de haut-parleurs large bande ultra-plats. La bande passante au dessus de 200Hz est d'une excellente linéarité et le couplage des amplifications de classe D au faible littrage de la barre suffit à fournit une énergie restituée impressionnante. Gérard ne tarit pas d'éloge sur sa trouvaille. Force est de constater que la linéarité de l'engin est impressionnante une fois piloté par les DSP embarqués corrigeant à la volée les phases et retard de voies pour faciliter l'expérience audio-vidéo. A contrario des implémentations traditionnelles, le dispositif ne prétend pas utiliser les murs de la pièce pour jouer des réflexions pour créer les effets surround. Le travail est entièrement réalisé par les DSP. Il faut dire que le système de haut-parleur à dôme inversé utilisé pour la voie centrale marque par son absence de directivité en procurant une expérience d'écoute très plausible.



Ce qui frappe d'emblée c'est l'excellente qualité de lisibilité du médium. Ce denier est exempt de toute coloration excessive. A cela vient s’ajouter un medium aigu sans sensation de crispation ni de projection. On notera tout au plus un manque de fluidité et de délié sur la musique que l’on ne trouvera que sur le matériel audiophile dont le coût est nettement plus élevé. Le système est cela dit réellement impressionnant, notamment renforcé par le caisson de basse prévu à cet effet. La coupure intervient dès 80Hz, le caisson prenant le relai avec une assise peu commune. Fort souvent, ces barres de son nous laissent à la rédaction un goût d'inachevé avec un brouillard sonore sans détails ni musicalité. Il faut dire que comparées aux enceintes audiophiles haut de gamme qui défilent il ne faut pas non plus être trop dur ! Mais là, je dois avouer que Focal a fait disons très fort. L'écoute de musique de concert n'a rien de désagréable, bien au contraire. Sans naturellement prétendre à un étagement d'enceintes de salon haut de gamme, l’expérience musicale est là. Sur les BD, les effets sont en place sans excès ou projection déplacée. La spatialisation virtuelle crée par les processeur semble bien maîtriser ce que les réflexions ne savent pas particulièrement faire….

Si vous avez l'occasion de passer à proximité d'un point de vente, n'hésitez pas à vous laisser tenter par une écoute, vous pourriez bien être surpris !

Pour plus d'information : http://www.focal.com/fr 

Voir la vidéo de présentation : https://www.youtube.com/watch?v=SiAjRtOMYr8

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire