vendredi 13 avril 2012

Les streamers

Le monde de la musique dématérialisée est en ébullition. Depuis presque deux ans les produits se succèdent marque après marque, à un rythme frénétique, marquant tout à tour le pas entre copie du voisin et innovation.

Depuis tout ce temps je ne cesse d'écrire que même si l'informatique prends le pas sur l'électronique à certains niveaux, l'avenir de l'écoute réside d'une part dans les dispositifs intégrés et ultra-simples à gérer et d'autre part, dans la mobilité. Nombre de constructeurs ne s'y sont pas trompés et le marketing digital est là pour nous confirmer que la tendance est à la simplification. Dans cet état d'esprit les streamers ou diffuseur de musique visent à rendre le service attendu sans encombrer le salon de fils et autres accessoires tout en profitant d'un niveau de restitution excellent. On peut imaginer qu'ils postera dans un futur proche d'uns simple touche un morceau sur le canal tweeter de l'utilisateur ou sur sa page facebook pour que ses amis puissent profiter de sa recommandation en y ajoutant les liens pour l'achat du morceau haute définition par exemple. On peut également imagine que le streamer sera capable de sortir des statistiques d'écoute sur la bibliothèque en terme de jour, semaine, mois, année pourquoi pas afin d'affiner le profil du foyer et proposer des sorties de  musique automatisée sous forme de sample à acheter. On peut également imaginer que ce profilage servira également au fabricant à affiner son frontal d'utilisation en projetant suivant les profils d'utilisateurs sur l'afficheur frontal informations, vidéo et peut être à terme pub !

Au final, le streamer est la synthèse entre les éléments séparés qui ont du mal à interagir, à savoir le transport et le DAC. De la même manière qu'un CD intégré apporte cohérence dans la restitution quelque soit le CD passé, le streamer apporte cette même cohérence à base de matériel audio dématérialisé (numérisé).

Capable d'aller explorer les zones de stockage de vos ordinateurs ou stockages réseaux (NAS), le streamer va également offrir la possibilité de partager des fichiers audio numériques avec vos autres périphériques portables, puisqu'il ne monopolise pas le stockage. Le pionnier et la référence en la matière est naturellement Linn avec son excellente gamme Majik DS et surtout Akurate DS.

Parfaitement conçu avec des étages d'alimentation séparés pour les sections informatiques, numériques et analogiques, le streamer intègre à la fois un transport numérique, un DAC et un service informatique permettant de le piloter à distance avec une télécommande ou un logiciel sur tablette/téléphone portable.

De nombreux constructeurs se mettent donc après avoir tenté une percée dans le DAC seul au streamer et on peut noter par exemple les modèles de T+A MP 1260 R


 ou Naim NDS
 ou encore dans une zone de prix plus abordable le Proj-Ject Stream box DS


Le streamer reste résolument en terme de matériel audiophile un élément haut de gamme dont la qualité de restitution surclasse une grande majorité des équipements intégrés à base de CD existant et offre donc une maniabilité quasi idéale.

Pour conclure cette introduction rapide au monde du streamer, je vous propose donc de patienter en attendant quelques articles sur des produits en détail qui viendront par la suite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire