mercredi 13 janvier 2010

47 Laboratory Kishemon 4719

Avec ce type de câble on entre dans le monde du haut de gamme chez 47 Laboratory. Toujours en respect du minimalisme fermement affiché, le câble d'un seul tenant, constitué d'un ruban de cuivre désoxygéné reste relativement souple à manipuler. C'est une bonne nouvelle, car on pourrait craindre une certaine rigidité du fait de sa structure. Livré sans terminaisons, le modèle de prêt que j'ai obtenu est quant à lui préparé avec des bananes en cuivre qui ont été serties sans soudure.




Le conducteur fait 12mm de largeur sur 0,1mm d'épaisseur. Sa surface est brillante car polie pour obtenir une surface lisse, puis recouverte d'une fine gaine translucide, puis d'une gaine nylon aérée. Notons qu'une paire de ciseaux est fournie pour permettre de tailler l'extrémité du câble sur mesure pour les borniers utilisés...

Aucune information n'est donnée sur sa capacitance ou inductance, ni même sur le degré de pureté du cuivre utilisé.



Livré dans une mallette plastique "cheap" il s'annonce résolument à nouveau avec la couleur du minimalisme. Le niveau packaging étonne, à mon sens un peu en opposition avec son positionnement de prix vu sa situation dans le haut de gamme. Le tout dissone tout de même avec un prix avoisinant à l'heure actuelle avec les 700€ pour 2x3m.

L'écoute :


Première impression, la scène sonore apparaît très ample avec un effet 3D important avec une présence réaliste à la fois en avant et en profondeur. On note cependant que le bas médium semble résonner légèrement et le médium est également tantôt mis en avant ou trop en retrait sur une des installations où l'écoute s'est déroulée.
Les registres traités sont confondant de naturel avec toujours ce sentiment de justesse dans le placement des instruments caractéristiques des câbles haut de gamme. Pourvu que les électroniques soient capable de grandes prestations, le 4719 les suivra avec brio sur ce terrain particulier.
Les cuivres sont par moment sur les notes très aiguës un peu juste sur le timbre mais tout de même pas brillants, l'image reste très bien maitrisés dans l'ensemble.
Les cordes, le piano et plus généralement les instruments à percussion sont extrêmement bien reproduit avec un timbre fort naturel et agréable.
Les micro-informations sont présentes en quantité mais restent toujours discrète à contrario de certaines créations ayant tendance à les projeter en détourant excessivement les instruments ou encore poussant un registre en avant de manière trop insistante.
Le placement des instruments est ici très précis et séduira sans aucun doute les amateurs de masses orchestrales où pour peu que l'on dispose d'excellentes enceintes, le rendu est réellement exceptionnel sur ce point.
Loin d'être aussi rapide que les câbles Nordost par exemple, la musique coule agréablement à la manière du modèle "Stratos" OTC 4708 plus modeste ou encore de certaines créations QED. On est tout de même dans le cadre d'une prestation nettement supérieure.

On notera toutefois sur l'installation de petit manque de résolution du bas du spectre qui devrait passer inaperçu sur un système ne descendant pas trop bas.

En conclusion on peut dire qu'il s'agit ici d'une écoute presque holographique sur certains enregistrements qui séduira certainement les amateurs de musique à sensation. Il aurait été souhaitable à ce niveau de prix de présenter une meilleure résolution du bas du spectre à mon goût. D'aucun pourrait également souffrir excessivement des légères impressions de résonance observées sur le bas médium comme cela a été le cas sur un des deux systèmes sur lesquels l'écoute a été faite.

Aucun commentaire:

Enregistrer un commentaire