vendredi 8 janvier 2010

Câble de modulation Nordost Red Dawn

Introduction

La société Nordost est une société américaine qui fabrique depuis la fin des années 90 des câbles pour l'industrie audio high end. Nordost bénéficie d'une excellente expérience dans le domaine, car il fabriquait et usinait déjà toute une gamme de produits pour l'industrie aérospatiale,militaire et l'industrie pharmaceutique.

Le Red Dawn :

Ce câble de modulation proposé par Nordost est dans le même esprit que le reste des constructions de la marque. Membre de la série Flat Line, l'autre gamme en terme de modulation proposé par Nordost s'appelle Blue Heaven. Il existe également un câble dédié à la liaison des caissons de basse.

Le Red Dawn se présente sous la forme de 20 longs filaments plats (rectangulaires) parallèles en cuivre plaqués argent 60 microns et terminés par plusieurs types de connecteur. Par défaut pour les câbles de modulation asymétriques, Nordost livre des prises RCA MoonGlo. On trouve également sur le marché des versions repackagées avec d'autres types de connecteurs que je n'ai pas eu le loisir de tester.

Comme pour beaucoup d'autres câbles, le sens du câble (Source -> Préamplificateur) est indiqué par le constructeur. Il conviendra de respecter ce sens, sans pour autant que l'inversion ait à chaque coup un impact sur la restitution.

La gaine est constituée de plastique isolant à base de téflon (PTFE) entre chaque conducteur plaqué argent dont l'ensemble est précisément calculé pour limiter intermodulation, interférences et effet de peau.



Nordost argumente souvent sur la vitesse de transmission de leur câble proche de celle de la lumière, sans que cela ait je pense une incidence directe sur la performance du câble, mais renseigne sur son habilité à porter les variations de modulation avec célérité. Nous reviendrons sur l'aspect célérité par la suite.

Il existe plusieurs version, la dernière révision 2 affiche une capacitance de 8.7pF/pied très faible, tout comme son inductance de 0.13µH/pied.  Ces valeurs très faibles montre la technicité portée à son maximum au service de l'audio. 

Rien n'est cependant publié concernant d'éventuels travaux faits entre conducteur et isolant pour limiter les phénomènes électrostatiques par exemple comme c'est le cas sur les réalisation de Georges Cardas par exemple.

Un des aspects notoires des câbles fabriqués par Nordost est leur grande habilité à transporter l'information avec transparence et à transcrire l'information avec rapidité. La lisibilité est exceptionnelle en toute circonstance, chants et contre chants sont parfaitement identifiables.
Les forte sont souvent reproduits avec majesté et justesse, les extinctions de notes sont fort justes et précises, les détails sont plus audibles dans l'ensemble.
Sur des morceaux plus modernes, les lignes de basses se détachent avec précision sur leur plan sans envahir la scène.
Contrairement à ce que l'on pourrait penser vu la section faible de ce type de câble, les extrémités du spectre sont donc parfaitement lisibles et généreuses de micro informations aussi bien dans le grave que l'aigu.

Ce qui frappe d'emblée c'est qu'aucune projection n'est audible, l'image stéréophonique est posée et souveraine. Le bas du spectre est ample et fort détaillé, ce qui peut à première vue paraître surprenant au vue de son architecture, mais conforme à ce qui est annoncé par le constructeur.
Les détails restent présent et le son peut être augmenté à souhait sans fatigue auditive que l'on peut constater sur certaines créations plus expressives.
 On retrouve cette mise en place caractéristique des excellentes créations en la matière, notamment par la lisibilité des grands ensembles bien en retrait.
Le timbre des cordes est naturel, tout comme les cuivres qui sont sans exagérations, les cymbales sont détaillées et naturelles sans l'agressivité qu'on peut leur trouver quelquefois. Les micro détails fourmillent tout en restant en retrait à leur place, sans exciter l'oreille à la manière des électroniques un peu physiologiques ou "british" assez démonstratifs.
Les voix restent en place, sans projection ou d'effet "cabine d'enregistrement", qui sont certes flatteuses, mais fatigantes à la longue.

Ce qui frappe également, c'est le fait qu'une augmentation du volume permette de saisir plus de nuances sans générer de changement dans le placement des instruments ou bomber une partie du spectre.
 Essayant toute sorte de disque aux enregistrements plus ou mois difficiles, on constate avec plaisir que ce câble est capable de présenter cette musique avec un bonus non négligeable. C'est un pas complémentaire sur la transparence absolue qui pourrait au final nuire à la grande majorité des écoutes. L'avantage de sa rapidité prend tout son sens en la matière, on pourra cependant lui trouver tout au plus une légère brillance du haut medium suivant les enregistrements qui peut facilement se compenser par une alimentation électrique bien maîtrisée.


Avec ce type de câble on franchit une étape dans le monde de restitution avec réalité où le moindre défaut des électroniques et enceintes risque de ne pas pardonner.



Le site du contructeur : Le Site
La fiche produit : Fiche produit Red Dawn
La gamme complète en PDF : gamme

1 commentaire:

  1. Excellent compte-rendu, très intéressant. Bravo.

    RépondreSupprimer